Sauve qui peut, le Court Métrage !

Vendredi 1er février, quelques irréductibles membres du 2Cia ont bravé les intempéries pour aller à la rencontre d’Eric Wojcik, de l’association Sauve qui peut le court métrage, pour une découverte privilégiée des coulisses de l’association et du festival.

Ni le froid, ni le vent ni la pluie n’auront eu raison de notre détermination. A 18h30, nous (une quinzaine de membres du 2Cia) étions tous présents à la Jetée pour découvrir l’envers du décor du festival et d’une manière plus générale de l’association. Et notre charmant hôte Eric s’est acquitté de sa tâche avec brio.

Premier round à la Jetée donc, qui héberge le plus important centre de documentation sur le court métrage (pas moins de 5000 films numérisés disponibles à la consultation), en plus de la documentation papier. Si vous cherchez quelque chose en particulier, pas la peine d’aller ailleurs ! Nous faisons le tour du propriétaire : visite des bureaux où travaillent la vingtaine de salariés, des box de visionnage et de la salle de projection, avec des explications éclairées. Sur la genèse du festival, déjà, qui fête ses 35 ans et qui est parti d’un cinéclub étudiant. Ensuite, sur le casse-tête que représentent les formats (adieu pellicule, bonjour numérique !), ses multiples changements d’une année sur l’autre ce qui impacte… l’archivage ! Retour également sur un agenda chargé : pour cette édition par exemple, 8000 films ont été reçus (dont la moitié durant les 15 jours précédant la date butoir !) pour une sélection officielle d’une centaine d’oeuvres.

Second round au marché du court : et là, gros privilège car seuls les professionnels sont habilités à parcourir cet endroit durant la semaine du marché ! Ce dernier permet donc de mettre en relation vendeurs (auteurs, producteurs) et acheteurs, du lundi au vendredi. A l’étage, des box de visionnage sont mis à disposition (des professionnels toujours) : sur réservation, ils accèdent à l’ensemble des courts qui ont candidaté, ce qui permet donc à ceux qui n’ont pas été sélectionnés d’être quand même vus et diffusés.

Cette rencontre enrichissante nous a permis de toucher l’essentiel : au-delà de la semaine du festival, l’association s’est attachée, et ce depuis sa création, à faire un travail de titan pour valoriser ce format du court métrage, en innovant dans les services proposés. Cette année, le festival du Court-métrage fête ses 35 ans : on leur souhaite de belles et nombreuses années encore, pour découvrir encore et toujours de beaux talents.

Merci au 2Cia pour cette rencontre !

L’édition 2013 du festival du Court Métrage se déroule du 1er au 9 février 2013. Toutes les informations sur www.clermont-filmfest.com/
Suivez les sur Twitter et Facebook !