Rencontre avec BLACKROCK Editions

Par l’intermédiaire de Tony Rochon, et parce que nous sommes joueuses, nous avons rencontré BLACKROCK Editions. Jeune pousse locale lancée il y a sept ans pour commercialiser Garçon !, l’aventure a pris une belle ampleur avec aujourd’hui un catalogue de plus de 80 références. Une histoire familiale et amicale, qui nous est racontée par Yoann Laurent, et que nous voulions partager avec vous !

Bonjour Yoann, alors dîtes-nous : qui est BLACKROCK ? D’où venez-vous ? (et si vous n’êtes pas du coin, qu’est-ce qui vous amène dans nos contrées auvergnates ?)
BLACKROCK Editions, c’est aujourd’hui 5 associés et 5 salariés ! Nous existons depuis maintenant 7 ans, et nous sommes originaires du coin, plus précisément de la Roche-Noire. Notre nom était donc tout trouvé !

Et sinon, que faites-vous dans la vie ?
Nous éditons et distribuons des jeux de société. L’aventure a commencé officiellement il y a 7 ans : Alain Ollier avait imaginé La bonne échappée, un jeu de plateau sur le cyclisme (aujourd’hui existant sous le nom de Leader 1). Comme j’étais sur la fin de mon cursus universitaire dans le management du sport, j’ai réalisé mon mémoire de fin d’étude sur la commercialisation et la communication d’un jeu de société sur le sport. Nous nous sommes alors rendus compte qu’un tel positionnement « nicher » le produit. Alain a alors imaginé un jeu court et convivial : c’est ainsi qu’est né Garçon !, qui a connu rapidement un joli succès. BLACKROCK est né pour le distribuer, et l’année suivante, Hue ! nous a donné un nouvel élan et nous a lancé sur la professionnalisation de la structure. Aujourd’hui, notre catalogue comprend plus de 80 références et nous avons un réseau de 600 à 700 boutiques spécialisées dans le jeu.

Un jeu, comment cela se crée ? 
Question difficile car il n’y a pas de règles précises ! Le plus souvent, nous ciblons un thème ou une mécanique de jeu sur laquelle nous aimerions travailler. Vient ensuite le temps du prototype, et surtout des tests : nous faisons des parties entre nous, avec nos proches et ensuite nous élargissons le cercle des testeurs, pour que les personnes essayent sans notre présence pour les influencer ! Nous pouvons également profiter des salons sur lesquels des temps ou des espaces sont dédiés aux essais, auprès d’un public de connaisseurs. En terme de temps, cela varie : Garçon ! a été conçu en quelques heures, là où Leader 1 évolue en permanence depuis plus de 10 ans !

Et comment choisissez-vous les jeux que vous distribuez ?
Au coup de cœur ! Tous les jeux que nous distribuons sont testés et validés par l’équipe. Si nous n’avons pas un attrait particulier pour le produit, nous ne le prenons pas car nous ne seront pas les plus à même de le défendre.

Quelles sont vos actualités aujourd’hui ? Et vos projets futurs ?
Nous avons beaucoup de sorties en début d’année, dont des nouveautés qui paraîtront au prochain festival des jeux à Cannes (du 27 février au 1er mars) : Piratoons, Gaïa et Target. Mais également ; Fief (réédition d’un jeu des années 80 avec 2 extensions, Out of Mine, Rings up (jeu de dextérité) ou encore Crabz (placement tactique). Viendra par la suite Haru Ichiban, en micro-édition de 300 exemplaires. Du point de vue de BLACKROCK , l’ambition est de continuer à faire ce qu’on aime et à travailler ensemble, les uns à côté des autres. C’est une aventure familiale et amicale que nous prenons grand plaisir à développer !

Pour terminer : quelles sont vos jeux chouchous ?
Question difficile ! Mais je citerai : The Boss, Gaïa (que nous sortons prochainement et pour lequel j’ai un vrai coup de cœur) et enfin Leader 1 (jeu auquel je joue depuis plus de 10 ans sans me lasser !)

Merci Yoann, et continuez à nous amuser pendant longtemps !

Blackrock Editions Blackrock Editions

Note de la rédaction : nous avons beaucoup jouer à Garçon ! et Hue !, et nous avons testé dans les derniers arrivés Prohis, Target ou encore Zik. On pourra faire des articles-tests, mais nous avons à chaque fois passés de très bons moments !