Les 48 heures du court-métrage

Pour la première année, Clermont-Ferrand participe au festival « 48 Hour Film Project – Faire un film en 48H ». Le principe : monter un court-métrage en 48 heures (comme l’indique son nom).

Capitale mondiale du court-métrage, Clermont-Ferrand intègre cette année ce challenge international, aux côtés de 130 villes du monde entier et de 7 villes françaises. Du 24 au 26 avril avril, tous les cinéastes inscrits, amateurs ou professionnels débuteront un marathon durant lequel ils devront imaginer, écrire, tourner et monter un film de 4 à 7 minutes.Dès le vendredi soir, plusieurs contraintes seront imposées : un genre, un personnage, un accessoire et une ligne de conduite. Les vidéos seront soumises à un jury de 3 professionnels, et toutes les réalisations seront diffusées le 15 mai en salle Conchon (rue Léo-Lagrange)

Cette idée folle est née en 2001 de Mark Rupper et Liz Langston, qui se sont demandés si un film réalisé en 48 heures pouvait être regardable ? Après un essai fructueux, le projet se lance avec des chiffres qui affolent les compteurs : 900 compétitions ont eu lieu dans le monde entier, plus de 25 000 films réalisés par plus de 325 000 réalisateurs !

L’objectif est de pousser à la créativité et au travail d’équipe ! Intéressés ? Inscrivez-vous sur http://www.48hourfilm.com/clermont-ferrand-fr (85 € par équipe)