« Iratus Spiritus » : L’exposition photographique de Stephan Viard

L’établissement « IssToire d’un cadre » a accueilli du 21 juillet au 12 août 2017 l’exposition « Iratus Spiritus » (« Esprit Rebelle » en latin) qui a demandé plus d’un an de travail à Stephan Viard. Nous avons donc sauté sur l’occasion pour aller nous balader à Issoire. Qu’avons-nous vu ? Une série de photographies artistiques noir et blanc dont l’histoire nous a été racontée par le photographe lui-même. Ce qui est sûr ? Nous ne sommes pas déçues du voyage !

La nudité et les positions des corps, presque dérangeantes sont les premiers éléments que nous avons repérés sur les photographies. Cela-dit, Stephan Viard cherche à désacraliser le corps en le confondant avec la matière. La lumière, les contrastes et les grains sont travaillés de façon à faire ressortir les aspérités. Mais attention, même si certaines positions semblent irréalisables et que quelques œuvres donnent l’impression d’être irréelles, l’artiste ne fait aucun montage. Il a seulement de bonnes techniques telles que la perspective forcée, ou le fait de positionner ses modèles de manière à ne former qu’un corps…

Cette série nous entraîne dans des endroits pleins d’Histoire, comme par exemple les tombes anthropomorphes de Saint-Floret (taillées directement dans la roche aux formes des corps humains), les anciennes maisons troglodytes de Perrier, les ruines reconstituées du village du Broc (rasé durant la seconde guerre mondiale), l’abbaye de Mègemont, etc., où ont été effectuées entre autres lieux les prises de vues. Ces lieux renforcent l’aspect mystique et appuient les expressions corporelles symboliques. Les photographies semblent remplies de vie et d’émotions.

Enfin, nous avons également apprécié les anecdotes de l’artiste durant la présentation de sa démarche artistique ainsi que certains aspects techniques pour la réalisation de cette série. Celles-ci nous ont permis de nous imaginer le temps de travail d’un photographe de terrain : celui passé en repérage, les essais, le nombre de prises faites pour chaque composition ainsi que les critères de sélection, etc. Aussi, les obstacles rencontrés de l’équipe en action, principalement les conditions difficiles de shooting des modèles. C’est un véritable enrichissement de connaître les coulisses de cette exposition.

Bravo l’artiste !